TROUVER UNE AGENCE CONSEIL
NOUS CONTACTER
MON COMPTE
 
 
Diminuer la taille de la police Agrandir la taille de la police

Protection sociale : ce qui a changé en début d'année

Diminuer la taille de la police Agrandir la taille de la police
Protection sociale : ce qui a changé en début d'année

2017 est arrivée, apportant avec elle son lot de nouveautés. Santé, retraite, travail... Découvrez ce qui a changé dans votre protection sociale.

Smic

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) est revalorisé de 0,93 %. Cela correspond à 1 480 € bruts mensuels sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaires, soit 1 153 € nets par mois.

 

 

Plafond de la Sécurité sociale

Le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé de 1,6 % par rapport à 2016. Il est donc porté à :

  • 39 228 € en valeur annuelle
  • 3 269 € en valeur mensuelle
  • 180 € en valeur journalière
  • 24 € en valeur horaire

 

 

Tiers payant

Depuis le 1er janvier, les professionnels de santé peuvent choisir de proposer le tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale mais aussi sur la part complémentaire. Il s'agit de la première étape de la généralisation du tiers payant, prévue dans la loi Santé du 26 janvier 2016. À partir du 30 novembre prochain, il sera obligatoire pour la part Sécurité sociale, mais restera facultatif pour la part complémentaire, au choix des professionnels de santé. Plus de détails sur la généralisation du tiers-payant...

 

 

Aide aux aidants

Les salariés s'occupant d'une personne dépendante peuvent désormais bénéficier du congé de proche aidant. Il se substitue au congé de soutien familial. Il leur permet de s'occuper d'une personne handicapée ou en perte d'autonomie avec laquelle ils résident ou entretiennent des liens étroits et stables, même sans lien de parenté. Il peut également être demandé dans le cas où la personne aidée cesse d'être hébergée en établissement. Il correspond à trois mois renouvelables, dans la limite d'un an pour l'ensemble de la carrière. Il peut être fractionné. Un temps partiel avec l'employeur peut être négocié. Les salariés doivent justifier d'au moins deux ans d'ancienneté dans l'entreprise.

 

 

Retraite

  • Âge légal : l'âge légal de départ à la retraite est désormais de 62 ans pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1955. Les dispositifs de départ anticipé au titre du handicap, de l'exposition à l'amiante, de pénibilité ou de carrière longue restent inchangés.

  • Cotisations vieillesse :  la dernière réforme des retraites a instauré une hausse des cotisations de vieillesse de base de 0,60 point entre 2014 et 2017 pour les salariés. Supportée à parts égales par les employeurs et les salariés, elle s'applique sur la cotisation déplafonnée qui porte sur l'ensemble de la rémunération. Pour les salariés, le taux passe de 0,35 % à 0,40 % en 2017.

  • Baisse de la CSG : les seuils du revenu fiscal de référence servant à fixer le taux de contribution sociale généralisée pour les retraités augmentent. Selon les projections du gouvernement, le taux de CSG devrait passer de 3,8 % à 0 % pour environ 290 000 foyers fiscaux et de 6,6 % à 3,8 % pour 260 000 autres. Les retraites complémentaires sont versées chaque mois d’avance. La loi ayant été publiée le 24 décembre 2016, il n’était pas possible de tenir compte de ce nouveau barème pour le paiement du 1er janvier 2017. Si vous êtes concerné, votre situation sera régularisée au début du mois de mars 2017.

  • Liquidation unique pour les polypensionnés :  si, durant votre carrière, vous avez cotisé auprès de plusieurs régimes de retraite de base (Assurance retraite, MSA, RSI), c'est le dernier régime d'affiliation qui procèdera, au moment du départ à la retraite, à la liquidation de vos droits et au versement de la pension globale. Le calcul se base désormais sur les 25 meilleures années de rémunération, tous régimes confondus.

  • Retraite progressive : le dispositif permet de percevoir une fraction de sa future pension tout en travaillant à temps partiel. L'âge à partir duquel on peut en bénéficier a été abaissé à 60 ans. Les salariés ayant plusieurs employeurs peuvent désormais en bénéficier. 
Publié le 27 février 2017