Les conditions du départ en retraite

Imprimer Diminuer la taille de la police Agrandir la taille de la police

La retraite n’est pas automatique. Il faut la demander. Auprès de la Sécurité sociale d’une part (pour la retraite de base) et auprès de votre institution de retraite complémentaire d’autre part. L’âge de votre départ en retraite dépend de votre année de naissance mais aussi de vos choix : départ à l’âge légal, à taux plein, prolongation de votre activité professionnelle…

Les conditions d’obtention de la retraite de base

La retraite de base à taux plein peut être accordée selon des critères d'âge et de durée de cotisations. Sous certaines conditions, elle peut être accordée sans condition de durée d'activité.

  • Condition d'âge

 

L’âge minimum pour obtenir votre retraite de base est appelé âge « légal ». Il varie selon votre année de naissance. 

 

Âge légal du départ en retraite Année de naissance
60 ans Avant le 1er juillet 1951
60 ans et 4 mois Entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951
60 ans et 9 mois 1952
61 ans et 2 mois 1953
61 ans et 7 mois 1954
62 ans À compter du 1er janvier 1955

 

Exemple :

Si vous êtes né(e) avant le 1er juillet 1951, vous pouvez demander votre retraite de base à 60 ans.

 

  • Condition de durée de cotisation

 

Pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein, vous devez atteindre votre âge légal de départ en retraite et avoir le nombre de trimestres nécessaires. 

 

Nombre de trimestres nécessaires pour obtenir la retraite à taux plein Année de naissance
160 Avant 1949
161 1949
162 1950
163 1951
164 1952
165 1953 ou 1954
166 1955, 1956 ou 1957
167 1958, 1959 ou 1960
168 1961, 1962 ou 1963
169 1964, 1965 ou 1966
170 1967, 1968 ou 1969
171 1970, 1971 ou 1972
172 À compter de 1973

 

Exemple :

Si vous êtes née avant 1949, vous obtiendrez votre retraite de base à taux plein dès lors que vous aurez atteint 60 ans et cotisé 160 trimestres.

 

  • Sans condition de durée d'activité

 

La retraite de base à taux plein peut aussi vous être accordée sans condition de durée d'activité si vous avez entre 65 et 67 ans, en fonction de votre génération.

 

Âge Année de naissance
65 ans Avant le 1er juillet 1951
65 ans et 4 mois Entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951
65 ans et 9 mois 1952
66 ans et 2 mois 1953
66 ans et 7 mois 1954
67 ans À compter de 1955

La retraite anticipée

Certaines situations particulières permettent de prendre votre retraite de base à l'âge légal - ou avant - sous certaines conditions.

Situation Départ en retraite

Handicap

  • Assuré ayant été atteint d'une incapacité permanente d'un taux d'au moins 50 % ou d'un handicap de niveau comparable pendant la durée d'assurance totale et la durée d'assurance cotisée.
À partir de 55 ans

Inaptitude au travail

  • Assuré reconnu inapte au travail, quel que soit son nombre de trimestres.
À partir de l'âge légal, sous condition de durée d'activité

Carrière longue

  • Assuré réunissant au moins 5 trimestres* avant la fin de l’année civile de son 16e anniversaire et ayant une durée minimum de cotisations
  • Assuré réunissant au moins 5 trimestres* avant la fin de l’année civile de son 20e anniversaire et ayant une durée minimum de cotisations

 

* Ou 4 si son mois de naissance est entre octobre et décembre.

Avant 60 ans

 

À partir de 60 ans

Pénibilité

  • Assuré atteint d’une incapacité permanente au moins égale à 20 % résultant d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail, quelle que soit sa durée d’assurance.
  • Assuré atteint d’une incapacité permanente comprise entre 10 et 20 % résultant d’une exposition pendant au moins 17 ans à un ou des facteurs de risques professionnels, quelle que soit sa durée d’assurance.
  • NOUVEAUTÉ : à terme, la retraite anticipée pourra aussi être accordée en fonction du nombre de points disponibles sur le « Compte personnel de prévention de la pénibilité », créé en 2015.
À partir de 60 ans

Travailleurs de l’amiante

  • Assuré percevant l’Allocation des travailleurs de l’amiante (ATA) et réunissant le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein.
À partir de 60 ans

 

Il existe d'autres situations qui permettent aux salariés de bénéficier de la retraite anticipée : aidant familial, mère de famille ouvrière, enfant handicapé… Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Assurance Retraite.

 

Les conditions d’obtention de la retraite complémentaire

Vous remplissez les conditions d’obtention de la retraite de base à taux plein. Retrouvez ci-dessous les conditions d'obtention de la retraite complémentaire :

  • Votre départ en retraite est prévu avant le 1er janvier 2019
    Vous pouvez demander votre retraite complémentaire à taux plein sans autre condition.
     
  • Votre départ en retraite est prévu à compter du 1er janvier 2019 et que vous êtes né(e) à partir 
    du 1er janvier 1957 

    Une majoration / minoration temporaire pourra s’appliquer sur votre retraite complémentaire :
    • Minoration de 10 % pendant 3 ans, en cas de départ à l’âge qui permet d’obtenir sa retraite de base à taux plein, et ce dans la limite de 67 ans.
    • Sans minoration en cas de départ un an après l’âge qui permet d’obtenir sa retraite de base à taux plein.
    • Majoration de 10 %, 20 % ou 30 % pendant un an, en cas de départ deux, trois ou quatre ans après l’âge qui permet d’obtenir sa retraite de base à taux plein.


      > Pour en savoir plus, consultez notre fiche pratique.

 

  • Vous souhaitez partir en retraite à partir de 57 ans
    Votre retraite complémentaire sera diminuée de façon permanente selon un coefficient de minoration qui dépend de votre âge au moment du départ en retraite.

 

  • Vous avez atteint ou dépassé l’âge légal et il vous manque moins de 20 trimestres d’assurance
    Votre retraite complémentaire sera diminuée de façon permanente selon un coefficient de minoration qui dépend de votre âge ou du nombre de trimestres manquants (selon ce qui est le plus favorable pour vous).

Racheter des points et/ou des trimestres

Vous avez la possibilité de racheter des droits afin de combler des périodes incomplètes pour votre future retraite.

  • Racheter des trimestres auprès du régime Sécurité sociale

L’opération doit être effectuée avant l’âge de bénéfice du taux plein sans minoration et avant d’avoir fait valoir vos droits à la retraite. Elle concerne :

  • Les années d'études supérieures validées par l'obtention d'un diplôme (sous conditions)
  • Les périodes d'activité pour lesquelles vos revenus ne sont pas suffisants pour valider 4 trimestres (temps partiel, chômage...)

 

  • Racheter des points auprès du régime complémentaire

La demande doit être présentée avant la liquidation de la retraite complémentaire. Elle permet : 

  • De racheter jusqu’à 70 points de retraite par année d’étude supérieure et par régime, dans la limite de trois ans, dans chacun des régimes Arrco et Agirc, sous conditions.
  • Le rachat peut seulement porter sur les périodes d’études supérieures pour lesquelles un versement a déjà été effectué auprès du régime de base de Sécurité sociale.
  • Le coût dépend du nombre de points rachetés, de la valeur du point Arrco ou Agirc et de l’âge du bénéficiaire au moment du rachat.
Info +
Démarches en cas de carrière longue / handicap / pénibilité
  • Si vous avez eu une carrière longue ou une incapacité qui vous permet d'anticiper votre départ avant 62 ans, adressez votre demande à la Sécurité sociale qui nous transmettra votre dossier.
Pour en savoir plus sur le régime de base
  • Rendez-vous sur le site de la CNAV (Sécurité sociale).
La retraite, ça vous travaille ?
  • L'Agirc-Arrco vous explique la retraite complémentaire en images.