Visite médicale de fin de carrière pour les salariés les plus exposés

Imprimer Diminuer la taille de la police Agrandir la taille de la police

Les salariés qui partent à la retraite à compter du 1er octobre 2021 et qui, durant leur vie professionnelle, ont occupé un poste à risque doivent passer une visite médicale de fin de carrière. Le décret n° 2021-1065 du 9 août 2021 précise les conditions de réalisation de cette visite prévue par le Code du travail.

Un état des lieux des expositions à un risque professionnel

 

La visite médicale de fin de carrière permet d’établir un état des lieux des expositions à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels et d’organiser un meilleur suivi médical post-professionnel en cas d’apparition de maladies différées dans le temps.

 

Elle est réalisée par un médecin du travail et s’adresse aux salariés exposés à certains risques pour leur santé ou leur sécurité : amiante, rayonnements ionisants, plomb, agents cancérogènes, certains produits chimiques, travail en hauteur.

 

Une obligation pour l’employeur

 

Dès qu'il en a connaissance, l'employeur doit informer son service de santé au travail du départ ou de la mise à la retraite du salarié. Il doit également informer son salarié de la possibilité d'obtenir une visite médicale avant son départ.


Si l’employeur manque à cette obligation, le salarié peut, durant le mois précédant son départ, demander à bénéficier de cette visite auprès de son service de santé au travail directement. Il informe alors, conformément aux textes, son employeur de sa démarche.

 

Une avancée en matière de prévention des maladies liées aux expositions professionnelles

 

En s’appuyant sur l’expertise du médecin du travail, cette mesure permet d’éviter la perte d’information liée à la fin de carrière et d’améliorer le suivi de la situation du salarié. Elle constitue une avancée réelle en matière de prévention des maladies liées aux expositions professionnelles, au cœur de la politique de santé au travail.

 

La visite médicale avant le départ à la retraite sera complétée d’un volet de suivi post-exposition, dans le cadre de la loi du 2 août 2021, pour renforcer la prévention en santé au travail qui entrera en vigueur au 31 mars 2022.

Mis à jour le 17 novembre 2021