Canicule : la prudence s'impose sur les chantiers

Imprimer Diminuer la taille de la police Agrandir la taille de la police

La canicule qui sévit actuellement en France figure parmi les risques professionnels contre lesquels les entreprises du BTP doivent se prémunir. Zoom sur les dangers de la chaleur et les bonnes pratiques à adopter. 

 

Les dangers de la canicule sur les chantiers

En cas de travail par temps caniculaire, de nouveaux dangers apparaissent sur les chantiers :

  • Perte de vigilance due à la chaleur
  • Crampes musculaires
  • Malaises
  • Coup de chaleur

Certains signes doivent alerter : anomalie du comportement, grande faiblesse ou fatigue, vertiges, nausées, vomissements, soif intense.

Sur son site www.preventionbtp.fr, l'OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) rappelle les gestes qui sauvent : appeler les secours, découvrir le salarié en detresse, le ventiler et l'asperger d'eau fraîche.

Les mesures de prévention en cas de canicule 

Toujours selon l'OPPBTP, quelques mesures simples permettent d'assurer la sécurité des ouvriers le chantier : 

Surveiller la météo. On parle de canicule lorsque les températures sont élevées jour et nuit, pendant trois jours d'affilés. Les seuils d'alerte ne sont pas les mêmes pour toutes les régions. Il convient donc de suivre quotidiennement les bulletins météo et de mettre en oeuvre les mesures de prévention correspondant au niveau d'alerte en vigueur selon le plan national canicule. 

Adapter les conditions de travail. Planifier les tâches lourdes tôt le matin et limiter le travail physique aux heures les plus chaudes de la journée sont la base de la prévention en cas de fortes chaleurs. Dans la ligne de mire : les interventions sur les toits pour les couvreurs ou sur les enrobés pour les ouvriers des travaux publics. La vigilance peut être renforcée par le travail en équipe et l'aménagement des horaires (plus tôt le matin, augmentation des pauses, rotation des tâches).

Adapter la tenue de travail. Couleurs claires pour favoriser l'évaporation de la sueur et lunettes teintées pour protéger les yeux. Par contre, le bermuda est interdit tandis que le port du casque et des chaussures de sécurité reste obligatoire. Enfait, gare au travail torse nu, qui expose aux coups de soleil...

Boire beaucoup. Les employeurs du BTP sont tenus de mettre à disposition, sur les chantiers, au moins 3 litres d'eau par jour et par travailleur (article R. 4534-143 du Code du travail). Même sans soif, il convient de boire un verre d'eau fraîche toutes les 20 minutes. Manger plus salé qu'à l'accoutumé contribue aussi à compenser l'élimination des sels minéraux. 

Sensibilisez vos salariés aux dangers de la canicule ! 

L’OPPBTP rappelle que les dangers liés aux travaux réalisés par temps caniculaire doivent être mentionnés dans le document unique d’évaluation des risques.

Vous pouvez aussi télécharger le kit de communication de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé. Il comporte, notamment une affichette travailleurs, particulièrement adaptée aux travailleurs du BTP. 

Mis à jour le 25 juin 2019