PROFITEZ des meilleurs conseils pour une retraite épanouie

tetiere-retraite

PRO BTP VOUS ACCOMPAGNE

 
Je viens de perdre mon (ma) conjoint(e).

Je viens de perdre mon (ma) conjoint(e).

Diminuer la taille de la police Agrandir la taille de la police
Diminuer la taille de la police Agrandir la taille de la police
Je viens de perdre mon (ma) conjoint(e).

Je viens de perdre mon (ma) conjoint(e).

Je viens de perdre mon (ma) conjoint(e).
Je viens de perdre mon (ma) conjoint(e).

Vous trouverez ici quelques conseils pour vous aider dans vos démarches et connaître vos droits.

  • Mon conjoint était retraité, ai-je droit à une pension de réversion ?

    Mon conjoint était retraité, ai-je droit à une pension de réversion ?

 

  • Pour la retraite du régime général
    Vous pouvez prétendre à bénéficier d'une pension de réversion si vous avez plus de 55 ans. Son montant correspondra alors à 54% de la retraite de votre conjoint.
    Si vous avez moins de 55 ans, vous pouvez alors bénéficier de l'allocation veuvage, qui est une prestation temporaire versée mensuellement pendant deux ans au maximum.
    Dans tous les cas, renseignez-vous auprès de la CARSAT ou de la CRAM de votre région pour connaître les conditions d'attribution de ces prestations.

  • Pour la retraite du régime complémentaire
    Vous pouvez également bénéficier d'une pension de réversion à partir de 55 ans (60 pour le régime Agirc si vous ne bénéficiez pas de la réversion du régime de base), ou sans condition d'âge si vous êtes invalide ou avez au moins deux enfants à charge. Le montant de cette réversion se montera alors à 60 % de la retraite de votre conjoint.


Pour un accompagnement complet, n'hésitez pas à télécharger notre guide veuvage

  • Si mon conjoint était encore actif, ai-je droit à quelque chose ?

    Si mon conjoint était encore actif, ai-je droit à quelque chose ?

 

  • De la part du régime général
    Vous pouvez bénéficier de plusieurs prestations : la pension de réversion si vous remplissez les conditions requises, un capital décès (soumis à conditions) ou une allocation décès si le défunt était indemnisé par Pôle emploi.
     
  • De la part de PRO BTP
    Si votre conjoint était salarié d'une entreprise du BTP, il était automatiquement couvert par un contrat de prévoyance collective : vous bénéficiez ainsi automatiquement d'un capital décès et, si le contrat le prévoyait, d'une rente trimestrielle.

  • Puis-je conserver notre contrat de mutuelle ?

    Puis-je conserver notre contrat de mutuelle ?

  • Si votre conjoint était couvert par un contrat santé collectif assuré par BTP-PRÉVOYANCE, vos droits et ceux des autres bénéficiaires du contrat (vos enfants par exemple) peuvent être prolongés gratuitement pendant 6 mois*. Vous pouvez ensuite adhérer à un contrat BTP Santé individuel et bénéficier de 6 mois gratuits la première année.

 

  • S'il s'agissait d'un contrat souscrit individuellement, vous pouvez le conserver : vous deviendrez le nouveau titulaire du contrat. Pensez à nous contacter pour changer le nom du titulaire et mettre à jour la liste des bénéficiaires. Le montant de votre cotisation sera régularisé automatiquement, dès la réception du certificat de décès.

             * sauf cas particuliers.

  • Que se passe-t-il pour nos contrats d'épargne ?

    Que se passe-t-il pour nos contrats d'épargne ?

 

  • Pour de l'épargne salariale
    - Si votre conjoint
    avait un contrat d'épargne salariale avec son entreprise, le capital entre alors dans la succession et sera transmis aux héritiers légaux.
    - Si vous-même
     en bénéficiez à titre personnel, le décès du conjoint autorise à demander le débloquage anticipé du capital constitué.

 

  • Pour de l'épargne individuelle
    Si votre conjoint avait souscrit un contrat d'épargne en assurance-vie, et que vous faites partie des bénéficiaires désignés, vous recevrez alors un capital. N'hésitez pas vous renseigner sur vos droits auprès de votre direction régionale.

 


Vu dans le Fil des Ans : "Veuvage, rester quand l'autre part"
Le deuil est une étape douloureuse. Comment y faire face ?

Mis à jour le 29 juin 2012

Indiquez
votre numéro
de département